Avec le froid, je me suis prise pour une marmotte.  Je commençais mon hibernation lorsque la neige et les jeux des canards sur la glace m’ont réveillée.  J’ai donc repris ma série de photos, modestement mais avec conviction.  J’espère pouvoir partager mon enthousiasme avec quelques passants du net, de la toile (dit-on).  Mon album de canards commencé, je le continue enfin.  J’aime regarder ces volatiles atterrir sur leurs talons, se disputer pour je ne sais quoi et se mettre à rire comme des fous pour une histoire mystérieuse.

Evidemment, ma passion pour les oiseaux n’est pas compatible avec le chat, hypocrite et dissimulateur, qui se faufile dans les jardins, en marchant sur la pointe de ses pattes.  Je lui fais de gros yeux et il comprend mon désaccord à l’égard de ses sournoises intentions.  Ouf ! je sens que je ne vais pas me faire des amis aujourd’hui et pourtant je suis une fervente défenderesse des animaux (et non pas défenseuse...).  Assez parlé, voici quelques images.  Demain, je reprendrai le chemin de l’exploration avec mon appareil photo en bandoulière, non pas en poche, car je prendrai le plus grand cette fois.

PS : suite du diaporama dans la rubrique  suivante