La main de Dieu et les mains dans l'EvangileBlog

20. juin, 2021

 

 En parcourant les textes de l’Evangile, le rôle de la main de Jésus,  révèle toute son importance. Le rôle des mains dans la vie des chrétiens est l’application dans la vie de tous les jours de ce que nous enseigne le Christ. 

Il y a la main de Dieu qui bénit, la main qui sauve,  la main qui réconforte, celle qui guérit, qui nous montre le chemin de lumière et les mains qui purifient.

Quelques exemples :

Exemples de bénédiction et de guérison :                                                               - Jésus impose les mains pour bénir les enfants (Mt19,13).                                      - Pour le lépreux,  Jésus le touche avec compassion « je le veux. Sois guéri » (Marc 1, 40-45).  Ici il y a également purification.                                                 - La femme hémorroïdaire frôle de la main le bord du vêtement de Jésus et est guérie (Mt ch.9, 20-22).                                                                                         - Les yeux de l’aveugle - Jésus imposa les mains et mit de la salive sur les yeux de l’aveugle.(Marc 8-23).                                                                                       - Lorsque Pierre craignait de se noyer en marchant sur l’eau pour rejoindre Jésus, Il lui tend la main pour l’aider en lui disant « Homme de peu de foi … ».

La main qui montre la lumière :                                                                      C’est ce que j’ai vu dans mon rêve.  Jésus montrant la lumière en réponse à mes nombreuses questions, avec une infinie tendresse.

La main dans le partage :                                                                                   Le Christ peut aussi bénir une foule.  Il fragmente le pain qu’il donne en partage aux apôtres lors de son dernier repas.  

 La liste est longue sur le sujet et comprendre comment agir en impliquant les mains dans notre vie de tous les jours (après les gestes-barrière bien sûr).  Lors d’une visite à un malade ou à une personne âgée, on peut lui toucher la main en signe de réconfort ou se servir de ses mains

La liste est longue il est vrai, mais le but est surtout de susciter une méditation pour aider (à se redresser ou à manger …).  Prendre un enfant par la main (comme dans une certaine chanson) pour le guider.  Là aussi, les exemples sont nombreux.

Et puis il y a les expressions que j’affectionne particulièrement « Moi, je ne t’oublierai pas, je t’ai gravée sur la paume de ma main »     (Isaïe 49) ou bien « Être dans la main de Dieu » (psaume 23).

Certaines expressions sont encore d’usage aujourd’hui, même si beaucoup de gens en ignorent l’origine comme « s’en laver les mains » .  Lors du procès de Jésus, Pilate ne voit aucune raison de condamnation et pour en dégager sa responsabilité, il s’est lavé les mains.

« Être pris la main dans le plat ».  Lors de la cène , Jésus dit :« celui qui a mis la main dans le plat en même temps que moi est celui qui me livrera ».   

On peut considérer, sous un certain angle, que la main est l’instrument du bien ou du mal, en générant le bien ou le mal.  Dans le même ordre d’idées, Il y a la main qui punit et celle qui récompense, la main qui caresse et celle qui frappe.

Je pense que chaque fois que nous lirons un passage de l’Evangile, nous trouverons souvent une évocation au rôle de la main.

                                                       ________________